Jennifer Cerès, Dg Ava : « Osons à Korhogo le débat sur les intrants prohibés »

20132775_1412174732195504_563691128_o

La cérémonie de lancement de  la 7ème édition des Journées Nationales de la Valorisation de l’Agriculture, des ressources Animales et Halieutiques (JNVA), s’est déroulée le 13 juillet 2017 à Abidjan-Plateau. Jennifer CERES, Directeur Général de l’Agence pour la Valorisation de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques (AVA), qui organise ces journées, explique à Afrikipresse, leur bien-fondé .

 ‘’ Quel avenir pour l’Agriculture et l’Environnement en Afrique face à l’invasion des Intrants Prohibés ? « , Pourquoi un tel thème pour cette édition ?

Les Intrants Prohibés, on en parle peu mais cela revêt un caractère vital et important. Il faut consacrer des journées à trouver des solutions pour y remédier. C’est bien ce que nous consommons qui nous permet de rester en bonne ou en mauvaise santé. Il est temps d’oser le débat autour de cette plateforme sur l’utilisation parfois inconséquente des pesticides, herbicides et fongicides prohibés dans notre agriculture. Pendant ces journées le capital humain du monde paysan de la ville de Korhogo sera mis à l’honneur.

Vous sentez-vous accompagnée dans ce projet ?

Les politiques essaient de nous accompagner de façon stratégique, mais nous avons énormément besoin d’appuis financiers car sans subvention de la part de l’État de Côte d’Ivoire, ni d’accompagnement de quelques structures que ce soit, ce n’est pas toujours évident. Ce sera à juste titre que les entreprises qui opèrent dans le secteur puissent nous emboiter le pas.

Pourquoi le choix de la ville de Korhogo pour cette édition 7 ?

Après Bondoukou, Daoukro, Ferkéssédougou et San-Pedro, cap est mis aujourd’hui sur Korhogo, pour la simple raison que nous connaissons le poids de cette cité et de la région dans le monde agricole en Côte d’Ivoire. Les délégations venues à la 6ème  édition à San-Pedro, nous l’ont bien prouvé.

Un appel à lancer au monde paysan de la ville de Korhogo

Nous leur demandons de se mobiliser pour les 27, 28 et 29 septembre 2017 car les caméras du monde entier seront braquées sur le monde paysan de la cité du Poro. Ce sont des délégations venues notamment du Sénégal, RDC, Togo, Bénin, et Burkina Faso, Suisse, France, Chine et USA pour parler d’Agriculture et du bien-être des consommateurs, par ricochet, former les paysans sur les bonnes techniques Agricoles. Cette édition va donc mettre en lumière les atouts d’une région qui place sa confiance en l’Agriculture.

Ouattara Roxane

A propos de l' Auteur

Articles similaires